Dans le but de promouvoir l’importance de l’offre active des soins de santé en français, CNFS Volet Collège Glendon présente une série de webinaires mensuels portant sur les sujets du vieillissement, la démence, la neuropsychologie, et plus.

Webinaires à venir

Notre équipe est entrain de développer des nouveaux webinaires à ajouter à nos présentations précédentes. Consultez nos webinaires ci-dessous pour vous assurer de n’avoir rien manquer. N’hésitez pas a soumettre vos idées de sujets !

Appel de soumissions pour des webinaires sur la santé cognitive et vieillissement.

Édition 2021- 2022

La date limite pour soumettre votre proposition est le 31 juillet.

Tout ce que vous devez savoir sur les webinaires: 

  • Votre proposition de webinaire doit toucher la santé cognitive, la démence et/ou le vieillissement. Elle peut s’adresser spécifiquement aux professionnel.le.s de la santé travaillant avec les personnes âgées (foyers de soins, hôpitaux, travailleurs sociaux, nutritionnistes, ergothérapeutes, etc.) mais nous serions aussi intéressées à recevoir des soumissions de présentations destinées à un public plus large, incluant les aidants naturels et les membres de la communauté francophone.  Pour voir quels sujets ont été abordés dans les webinaires de l’année 2020-21, veuillez consulter la section webinaires passés ci-dessous.
  • Les webinaires seront d’une durée totale de 60 minutes, incluant une présentation d’environ 40 minutes suivi d’une période de questions de 15 minutes. Les présentations auront lieu sur Zoom les vendredis entre midi et 13h, heure de Toronto. (Il y a possibilité de changer l’heure ou la journée de la semaine, si nécessaire.) Les présentations se font en français.
  • Cet appel est ouvert aux chercheur.e.s et clinicien.ne.s de différentes professions touchant à la santé et la cognition, incluant les étudiants de maîtrise et doctorat.
  • Un cachet au montant de 250$ est offert pour chaque webinaire pour reconnaitre le temps et les efforts que les conférencier.e.s doivent investir dans la préparation de ce webinaire.
  • Les propositions retenues seront présentées entre octobre 2021 et mars 2022.

Si vous avez de plus amples questions, n’hésitez pas à communiquer avec l’équipe CNFS-volet Glendon à l’adresse courriel suivante: 

Cnfs@glendon.yorku.ca

Si vous êtes intéressé.e, veuillez soumettre votre proposition de webinaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Webinaires

Pour qui?

  • Intervenant(e)s francophones dans le domaine des soins de santé qui s’intéressent à approfondir leurs connaissances par rapport au vieillissement et la démence, entre autres.
  • Étudiant(e)s suivant un programme post-secondaire dans le domaine de la santé
  • Tout ceux qui s’intéressent à l’offre active des soins de santé en français

Quel est le coût?

Il n’y a aucun coût pour s’inscrire et participer aux webinaires.

Webinaires passés

Octobre 2020

  • Professeure Geneviève Quintin (M.A.) – Programme mémoire et vieillissement : Leçons d’une intervention communautaire en santé cognitive
(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Novembre 2020

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Décembre 2020

  • Dre. Dominique Scheffel-Dunand (Ph.D.) – Le chemin vers une éducation innovante, ouverte et inclusive: Comment les réseaux de la connaissance, des savoirs et des pratiques éducatives libres peuvent transformer notre mieux être mental et sociétal? 

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Janvier 2021

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Février 2021

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Avril 2021

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Juin 2021

  • Y a-t-il une différence entre les anglophones et les francophones sur des mesures cognitives?

    Dre. Sarah Pakzad, neuropsychologue clinicienne et Professeure à l’Université de Moncton

     Sarah Pakzad est professeure titulaire et clinicienne: professeure en neuropsychologie clinique et psychopharmacologie à l’Université de Moncton, N.-B., et spécialisée en neuropsychologie clinique (Collège des psychologues du Nouveau-Brunswick (# 534)). Elle enseigne et pratique la neuropsychologie clinique depuis plus de 16 ans au Canada.

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Octobre 2021

Vendredi 29 octobre 2021 à 12 h 00

 Les aînés en santé avec Retraite active de Peel

Ensemble vers l’avenir!

https://yorku.zoom.us/meeting/register/tJckfuCurD4rG9EZsfTEr9hi9dtyegL3n8P0

Retraite active de Peel (RAP) est un organisme communautaire qui offre aux retraités et aînés francophones de la région de Peel une programmation variée dans le but de briser l’isolement, promouvoir une vie active, autonome et en bonne santé.

La présentation vous fera découvrir la programmation de RAP, son réseau d’entraide, sa structure de collaboration et ses projets à venir.

Biographie des conférencières

Retraitées, bénévoles engagées dans la communauté depuis de nombres années, ces personnes ont contribué à la création des institutions et organismes francophones dans la communauté de Peel, et continuent à exercer un leadership engagé :

  • Lorraine Gandolfo est la présidente du conseil d’administration de RAP. Elle contribue au dynamisme de RAP par ses connaissances en communication et ressources humaines acquises à la Fondation Trillium de l’Ontario et par ses nombreuses expériences communautaires et organisationnelles.
  • Françoise Myner est secrétaire du conseil d’administration de RAP, responsable des communications avec les membres et la communauté. Son expérience dans le monde de l’éducation, à la direction de l’école Horizon Jeunesse entre autres, lui confère les qualités de rassembleuse.
  • Carmen Gauthier est membre fondatrice de RAP en 2004. Son expérience au sein de la fonction publique ontarienne et canadienne, et son engagement bénévole au sein de nombreuses organisations communautaires contribuent à la vitalité de notre communauté.
(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Novembre 2021

Vendredi 12 novembre 2021 à 12 h 00

Musclez votre cerveau à l’aide de l’exercice : Le rôle de l’activité physique sur la santé cérébrale

SAID MEKARY, PH. D.

Professeur agrégé

Département de médecine de famille et de médecine d’urgence

Université de Sherbrooke

  • Comprendre les notions fondamentales des bienfaits de l’activité physique sur le vieillissement physique et cérébral
  • Identifier les mécanismes par lesquels les différents types d’activité physique peuvent améliorer les performances cérébrales
  • Développer des stratégies afin d’utiliser l’activité physique en milieu clinique et/ou communautaire

Biographie 

Said Mekary, PH.D

Dr. Saïd Mekary a complété ses études en sciences de l’activité physique à l’Université de Montréal. Notamment, il a complété sa maitrise et son doctorat dans les grands centres de recherche de Montréal, soit à l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) et au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM). De 2014 jusqu’à tout récemment, Dr. Mekary a détenu les titres de professeur agrégé et directeur du programme communautaire Acadia Active Aging à l’Université Acadia à Wolfville en Nouvelle-Écosse ainsi que celui de professeur adjoint au département de kinésiologie de l’Université Dalhousie à Halifax en Nouvelle-Écosse.

Depuis plusieurs années, Dr. Mekary est un chercheur établi dans le domaine des sciences de l’activité physique et s’est imposé comme chef de fil dans la recherche sur le vieillissement. Son programme de recherche porte essentiellement sur la relation entre les différents types d’activité physique, la santé cardiovasculaire, la physiologie cérébrale et les changements cognitifs associés au vieillissement. Le Dr. Mekary a notamment reçu le prix du projet de recherche exceptionnelle de la Faculté des études professionnelles de l’Université Acadia pour ses travaux portant sur la physiologie de l’exercice.

Avec son entrée en poste à  l’Université de Sherbrooke, le Dr. Mekary vise à poursuivre ses axes de recherche afin de mieux comprendre les mécanismes physiologiques et métaboliques par lesquels l’activité physique peut améliorer la santé physique et cognitive des adultes sains et ceux aux prises avec des maladies chroniques. Un important volet des travaux du Dr. Mekary concernera l’effet de l’entrainement physique en laboratoire sur la performance cognitive des personnes âgées ainsi que le réinvestissement des résultats de recherche en communauté. Son objectif ultime est de mettre en place un centre d’excellence en recherche sur le vieillissement, l’activité physique et la cognition, contribuant ainsi à la santé et au bien-être de la population vieillissante.

Cliquez ici pour visionner l’enregistrement:https://www.youtube.com/watch?v=YO9sB-ovEEs

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Décembre 2021

Vendredi 3 décembre 2021 à 12 h 00

Favoriser la santé cognitive des aînés

Caroline Borris M. Ed., Erg Aut. (Ont.)

Patricia Côté-Giroux M.Sc., MPO (C)

CNFS- Volet Université d’Ottawa

Cliquez ici pour vous inscrire: https://yorku.zoom.us/meeting/register/tJ0scOGupjwvG9GFlMTF0319SuEDpe5lV_MB

La pandémie que subit la population à l’échelle planétaire a touché plus durement les personnes âgées. En effet, leur isolement social est exacerbé par les mesures sanitaires en place et pose un risque pour leur santé cognitive (Girdhar et al., 2020). Les aînés sont exposés à davantage de facteurs de risque liés aux troubles neurocognitifs (TNC). La prévalence de ces derniers correspond à 7,1% de population âgée de 65 ans et plus (Santé Canada, 2020). La mise en place de stratégie de prévention est donc une des clés menant à l’amélioration de la santé cognitive. Malheureusement, les professionnels de la santé et des services sociaux ont peu de temps et d’outils pour accompagner les aînés dans cette démarche. Un webinaire, fondé sur les évidences scientifiques récentes, a été élaboré afin d’outiller les professionnels en ce sens. Il permettra aux intervenants œuvrant auprès de cette population de cibler les principaux facteurs de risques modifiables liés aux maladies vasculaires cardiaques et cérébrales, au mode de vie, à l’environnement physique et à d’autres conditions médicales (INSPQ, 2017; Livingston et al., 2020). Les participants découvriront également des stratégies de prévention à déployer pour pallier ces facteurs (Hakim, 2016). L’acquisition et la mise en œuvre de ces nouvelles connaissances permettront aux professionnels de la santé d’agir sur le bien-être des aînés à risque de développer des TNC et d’effectuer une prise en charge interdisciplinaire rapide et efficace.

image de Caroline Borris

Caroline Borris

Caroline Borris détient un baccalauréat en ergothérapie et une maîtrise en éducation, avec une concentration en enseignement aux professionnels de la santé, de l’Université d’Ottawa. Caroline a travaillé 10 ans dans des centres hospitaliers, offrant des services d’ergothérapie à une clientèle adulte et âgée présentant des troubles physiques ou cognitifs. Depuis 2013, dans le cadre de ses fonctions de coordonnatrice des projets de formation au CNFS, elle enseigne, entre autres, dans les programmes de maîtrise de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa. Elle participe également à l’enseignement des programmes de formation continue développés par le CNFS et est amenée à présenter des résultats d’évaluation des activités du CNFS dans des congrès nationaux.

 

Patricia Côté-Giroux

Patricia Côté-Giroux

Patricia Côté-Giroux obtient un baccalauréat en sciences biomédicales et une maîtrise en sciences neurologiques, avant de compléter un baccalauréat et une maîtrise professionnelle en orthophonie de l’Université de Montréal en 2013. Après avoir travaillé dans le domaine de la recherche sur une période d’une dizaine d’années, Patricia débute sa profession d’orthophoniste en 2016. Pendant cette période, elle sera aussi éducatrice-clinicienne et supervisera une dizaine de stagiaires à la clinique interprofessionnelle au Perley-Rideau à Ottawa. Depuis septembre 2019, dans le cadre de ses fonctions de coordonnatrice de projets de formation au CNFS, Patricia participe à l’enseignement des programmes de formation continue développé par le CNFS et coordonne des projets de formations au sein de l’équipe. Elle enseigne également dans les programmes de maîtrise de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa.

Cliquez ici pour vous inscrire: https://yorku.zoom.us/meeting/register/tJ0scOGupjwvG9GFlMTF0319SuEDpe5lV_MB

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Fevrier 2022

Vendredi 18 février de 12 h 00 (midi) à 13 h 00

Les défis de l’évaluation du langage chez les adultes bilingues et la nécessité d’outils linguistiquement et culturellement adaptés

Dre. Sophie Laurence

Professeure adjointe

Université Laurentienne

Coordinatrice du Baccalauréat en Orthophonie

Inscrivez-vous ici

L’évaluation des troubles acquis du langage chez les adultes bilingues est un processus complexe qui peut prendre différentes formes selon les méthodes et les outils choisis par l’orthophoniste. L’utilisation d’outils normalisés et standardisés permet une évaluation objective et fournit une justification des conclusions de l’orthophoniste (Garcia et al., 2006). Les recherches indiquent que pendant l’évaluation, les patients bilingues devraient être évalués dans les deux langues parlées (D’Souza et al., 2012 ; Garcia et al., 2006). Les personnes bilingues vivant dans un milieu minoritaire sont souvent confrontées à un manque d’accès à des orthophonistes parlant leur langue maternelle et à l’absence d’outils d’évaluation standardisés en français (Centeno, 2015, D’Souza et al., 2012).

Cette présentation abordera les recommandations actuelles concernant l’évaluation du langage chez les adultes bilingues. Les défis auxquels sont confrontés les orthophonistes en Ontario lors de l’évaluation du langage chez les adultes bilingues et leurs solutions potentielles seront également présentés.

Finalement, pour illustrer la mise en œuvre d’une des solutions proposées, un outil d’évaluation du langage (le Western Aphasia Battery-Revised ; WAB-R) a été adapté à la population franco-ontarienne. Dans l’ensemble, près de 70 % des sous-tests du WAB-R ont nécessité le remplacement d’items pour des raisons d’équivalence linguistique et/ou de pertinence culturelle. La lexicalisation des mots anglais a été une observation fréquente dans certaines tâches. Cette adaptation linguistique et culturelle d’un outil d’évaluation contribuera à combler le manque d’outils d’évaluation en français dont disposent les orthophonistes de l’Ontario qui travaillent avec des populations bilingues minoritaires.

(Visited 1,567 times, 1 visits today)

Pour plus d'informations

Contactez-nous par courriel ou téléphone

1 (416) 736-2100 poste 88521
cnfs@glendon.yorku.ca
Cette initiative est financée par Santé Canada dans le cadre du Plan d’action pour les langues officielles – 2018-2023 : Investir dans notre avenir. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Santé Canada. This initiative is funded by Health Canada under the Action Plan for Official Languages – 2018-2023: Investing in Our Future. The views expressed herein do not necessarily represent the views of Health Canada.

 

(Visited 1,567 times, 1 visits today)