Une publication dans Alzheimer’s & dementia a trouvé une relation entre l’indice de masse corporelle (IMC) et la démence où sur le plan long terme, un IMC plus élevé est associé avec une augmentation de risque de développer un trouble de démence. Cependant, sur les courts et moyens termes, le contraire s’applique – un IMC plus élevé est associée avec une diminution du risque de démence. Cette causalité inverse indique la possibilité que la démence apporte une perte de poids à mesure que le déclin cognitif progresse. Les liens entre la corpulence et la démence s’avèrent complexes et nécessitent plus de recherche.

(Visited 18 times, 1 visits today)