Cet article décrit comment et pourquoi les patients atteints de démence deviennent agités, les difficultés de cette agitation et les enjeux pour les soignants.

Les auteurs présentent la théorie de Kolcaba comme moyen de dépistage de soins pour réduire l’inconfort du patient. Ils font valoir que les approches non pharmacologiques devraient être recherchées en plus de profondeur avec des méthodologies nouvelles pour améliorer la prise en charge auprès de la population atteinte de démence. 

(Visited 4 times, 1 visits today)