La société perçoit la maladie d’Alzheimer sous un jour négatif. Conséquemment, les individus diagnostiqués sont mis à part socialement de leurs pairs dans la communauté et sont soumis à des stéréotypes, préjudices et de la discrimination comme l’âgisme. Cette stigmatisation affecte non seulement ceux atteints de la maladie, mais aussi leurs proches. De l’éducation continue sur la maladie serait bénéfique afin que le public puisse mieux comprendre sa complexité et réduire les attitudes néfastes.

(Visited 6 times, 1 visits today)