L’expérience clinique✎ EditSign suggère que les traits de personnalité d’un patient (par exemple, leur niveau d’extraversion) peuvent affecter la progression de leur déclin cognitif, ainsi que leurs symptômes cognitives et psychologiques de la démence (SCPD). L’agressivité, l’apathie et les syndrômes de l’humeur comptent parmi les SCPD.

De la compréhension accrue des liens entre la personnalité et les troubles cognitifs permettra l’amélioration de la vie quotidienne de l’individu lors des traitements et des rapports avec ses proches.

(Visited 10 times, 1 visits today)