La cognition sociale est essentielle pour le fonctionnement quotidien. Elle s’agit de notre capacité de contrôler nos émotions et nos comportements afin d’intéragir avec les autres et d’établir de bonnes relations.

D’après la recherche, elle est vulnérable aux changements lors du vieillissement normal et pathologique. Les effets des démences telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et la maladie de Huntington sur l’empathie sont discutées. Les auteurs décrivent l’absence de diversité de méthodes d’évaluation dans les études menées jusqu’à présent et soulignent la nécessité de poursuivre plus de recherches.

(Visited 42 times, 1 visits today)