Cette étude présentée au Congrès de l’Encéphale se concentre sur la différence des effets cognitifs du vieillissement chez les individus atteints de schizophrénie ou de trouble bipolaire. Ils ont comparé les performances sur les tâches cognitives des participants schizophrènes jeunes, des participants schizophrènes âgés, des participants bipolaires jeunes et des participants schizophrènes âgés.

Les résultats ont démontré que les sujets âgés avaient une moins bonne performance comparativement aux sujets jeunes, particulièrement dans le groupe atteint de la schizophrénie. Les auteurs concluent alors que le vieillissement semble avoir un plus grand effet sur la cognition des personnes souffrant de la schizophrénie que celles souffrant d’un trouble de bipolarité, mais plus de recherche à ce sujet est nécessaire pour la compréhension du vieillissement et la psychopathologie.

(Visited 22 times, 1 visits today)