Le polymorphisme nucléotidique de l’enzyme catéchol-O-méthyltransférase (COMT) semble surtout atteindre les fonctions cognitives du cortex préfrontal. Parmi ces fonctions inclut la mémoire de travail. Manard et Collette (2014) synthétisent les travaux portant à ce sujet et concluent qu’effectivement, le polymorphisme nucléotidique COMT a un effet sur la mémoire du travail dans le contexte du vieillissement cognitif. Ils ajoutent en signalant le besoin de plus d’études longitudinales et transversales afin d’éclairer certaines conclusions non-consensuelles.

(Visited 2 times, 1 visits today)