D’après les études menées auprès des adultes, la mémoire prospective peut être influencée par la valence émotionnelle. Blondelle et al. (2015) se sont intéressés à explorer cet effet dans le cadre du vieillissement dans la recherche actuelle, où ils ont administré une tâche de mémoire prospective à 28 participants jeunes, 16 participants d’âge intermédiaire et 25 participants âgés. Ils n’ont pas trouvé un effet de l’âge sur la mémoire prospective, ce qui peut être expliqué par la théorie multiprocess.

(Visited 2 times, 1 visits today)