Le niveau de symptômes dépressifs chez les résidents âgés en maison de retraite est plus élevé que chez les personnes âgées vivant à domicile. Ces symptômes apparaissent souvent en raison du manque de stimulation, d’inactivité, de reconnaissance de la mortalité, du manque d’autonomie et d’apparition de la démence. Afin de combattre ce phénomène, il faut se concentrer sur la prévention et le traitement centrés sur l’individu, en écoutant ses valeurs et ses sentiments de façon empathique.

(Visited 36 times, 1 visits today)