L’alcoolo-dépendance entraîne souvent des troubles neuropsychologiques, surtout quant aux fonctions exécutives comme l’inhibition, l’attention et la planification, ainsi que la mémoire, entre autres. Ces problèmes au niveau neuropsychologique peuvent interférer avec la prise en charge pour traiter la dépendance. Les auteurs soulignent la valeur des évaluations neuropsychologiques dans le domaine de la toxicomanie et de l’addictologie. 

(Visited 4 times, 1 visits today)